Covid-19 : des collaborations inédites dans le secteur du retail

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

UN CONTEXTE EN TENSION

Dans le contexte de la crise sanitaire, sociale, mondiale liée au COVID-19, le monde du retail alimentaire est soumis à une tension inédite : plus mobilisé que jamais, il est le principal vecteur du produits de première nécessité et le restera, mais par ailleurs, l’hétérogénéité des mesures de protection mises en oeuvre au profit des salariés exerce une tension sur le milieu (menace au droit de retrait, appel à l’embauche pour des actions à faible valeur ajoutée – préparation de commandes..). Aux USA, le personnel d’Amazon dans l’entrepôt de NY prévoit  de se mettre en grève pour contraindre son employeur à mettre en oeuvre des mesures de protection sanitaire idoines.

 

UN APPEL A LA SOLIDARITÉ

Dans ce contexte dont les différentes dimensions de l’issue sont pour le moment inconnues, que ce soit à l’échelle nationale ou locale, nous voyons émerger différentes initiatives de collaboration inédite entre enseignes parfois même concurrentes, que ce soit pour rendre service aux personnes les plus exposées, ou bien pour limiter les risques.
Les initiatives visant à aider la vie des soignants en leur facilitant l’accès aux courses font par ailleurs l’objet de plusieurs initiatives prioritaires – à l’image de Carrefour qui permet aux personnels hospitaliers de ne pas faire la queue en caisse sur présentation de leur badge professionnel.

 

Nous avons choisi plusieurs exemples probants :

 

Delhaize & Colruyt associés pour livrer les hôpitaux

Idée séduisante dans cette période troublée de conclure un partenariat inédit entre deux concurrents historiques de distribution belge. Delhaize et  Colryut s’associent pour permettre aux personnel soignants des hôpitaux de se faire livrer leurs courses près de leur lieu de travail. Qui dit idée séduisante dit néanmoins mise en oeuvre complexe : une organisation logistique robuste est nécessaire pour être au rendez vous.

 

Un lancement a été effectué près de l’Hôpital Universitaire d’Anvers : il suffit aux soignants d’avoir précédemment réservé sur le site internet de delhaize. Leurs courses leur sont livrées gratuitement à proximité.

 

La prestation est réalisée grâce à la solution Solucious – spécialiste de foodservice du groupe, qui fournit des produits alimentaires aux clients professionnels-  sur la base de l’assortiment proposé par le groupe Colruyt. Une centralisation est faite en lien avec les services logistiques des hôpitaux pour gagner en efficacité de temps de traitement et garantir les précautions nécessaires.

 

Mc Do & Aldi mutualisent leur personnel pour une durée limitée

Tandis que l’enseigne Aldi est particulièrement sollicitée, le personnel des magasins Mc Donald’s est réduit aux seuls responsables des commandes en ligne et en drive.

 

Un effort national a été mis en place via un “pacte de personnel” permettant aux salariés de Mc Do de prêter main forte aux équipes d’Aldi, en sous-effectifs.

 

Les contrats sont à durée temporaire et permettent un retour à l’enseigne initiale une fois la crise passée; l’enjeu étant de trouver des solutions rapides pour garantir un approvisionnement en nourriture de toutes les succursales Aldi, à l’échelle nationale.

 

Le salaire proposé par les discounters, ainsi que le travail du dimanche, pourraient rapporter de l’argent supplémentaire aux salariés. Le PDG de McDonald’s Allemagne défend donc l’idée d’une “solution win-win” face à la crise.

 

Amazon & Lyft : ensemble pour l’emploi

Les salariés de Lyft, entreprise de distribution spécialisée dans le non-alimentaire, en difficulté du fait des mesures de confinement, se sont vus ouvertes les portes d’Amazon pour se joindre aux différentes forces vives de l’enseigne, que ce soit en rejoignant les personnels de livraison, notamment sur l’alimentaire, mais également pour travailler dans les entrepôts et à la préparation des commandes.

 

Une manne humaine de surcroît importante à un moment où Amazon est accusé de ne pas garantir des conditions de protection idéales à ses salariés.

 

Les salariés de Lyft peuvent désormais postuler directement sur une rubrique du site Amazon qui leur est dédiée, et bénéficient de salaires avantageux.

 

L’enseigne précise qu’aucune expérience très spécifique ou CV n’est nécessaire pour pouvoir postuler : ouverture totale ou opportunité déplacée ?

 

Carrefour et Uber Eats s’associent pour livrer à domicile les consommateurs en période de confinement

Dès le 6 avril, les deux enseignes s’associent pour la livraison à grande échelle, d’abord à Paris et région parisienne, puis à l’échelle nationale.
Ce qui pourrait ressembler à un partenariat “classique” – prenons par exemple celui de Carrefour avec Gloco – pour une livraison facilitée, semble là être un changement d’échelle presque “obligatoire” du fait des mesures exceptionnelles auxquelles le pays est soumis.

 

Les commandes sortiront bien de Carrefour, mais les livraisons seront assurées par Uber Eats : l’objectif étant bien de “combiner la force des magasins préparateurs Carrefour et l’agilité de l’application Uber Eats”, déclare la directrice digitale et e-commerce de l’enseigne.

 

On peut imaginer un modèle économique partagé sous-jacent.

 

Avec le Covid-19, la Chine invente la “main-d’œuvre en libre-service”

Initiative similaire en Chine où les “géants” de la distribution invitent les salariés des commerces traditionnels (restaurateurs..) à rejoindre l’effort sur des métiers potentiellement à moindre valeur ajoutée, demandant un grand renfort de main d’oeuvre (préparation de commandes, livraison…).

 

Alibaba et JD.com, par exemple, empruntent des salarié·es à la restauration, ou à d’autres métiers qui risquent de se trouver en difficulté (commerces de proximité , karaokés..)

 

En Chine, le phénomène prend une ampleur massive : peut-on pour autant parler de “main d’oeuvre de libre-service” comme on parlait l’uberisation ? Réponse une fois le retour à la normale…. Ou au jour d’après.

 

D’un point de vue réglementaire, en Chine, ces initiatives se disent “encadrées” par des programmes visant à protéger les salaires et les prestations d’assurance sociale – de la part de l’employeur principal : c’est ce à quoi s’est engagé le ministère chinois des ressources humaines et de la sécurité sociale.

 

Exemple : l’entreprise Freshippo, propriété du géant Alibaba spécialisée dans l’alimentation, a employé des anciens employés de restaurants ou des bars karaoké à Shanghai, Pékin et dans d’autres villes – même chose du côté de 7Fresh, succursale du groupe JD.com.

 

Ces programmes de «partage» autorisent officiellement les employé·es à appartenir à deux entreprises à la fois. Freshippo paye ainsi les personnes prêtées, qui sont toujours sous contrat avec leur employeur initial.

 

En conclusion,

  • Manque de main-d’oeuvre, bouleversement de la logistique et de la distribution, déficit d’importations… La crise du Covid-19 provoque des ruptures de produits frais, même si le spectre de la pénurie ne plane pas encore sur la France.
  • La seconde menace est celle du manque de personnel nécessaire à l’approvisionnement de produits frais. La transformation alimentaire (abattoirs, emballage, conservation…) est une industrie exigeant des effectifs nombreux; le risque de contamination entre employé·es est donc important. Il est primordial que tout soit mis en œuvre pour protéger les personnes travaillant dans ce secteur.
  • En période de récolte, les champs européens dépendent également d’une main-d’œuvre massive, mobile et bon marché. Ces saisonnièr·es arrivent pour la plupart d’Europe de l’Est et d’Afrique du Nord. Mais avec la fermeture de ses frontières, l’Union européenne risque de devoir se passer de cette armée de l’ombre, pourtant indispensable à son agriculture.
  • La période voit naître des partenariats inédits, vertueux.. Mais reste à écrire dans quelles conditions ces changements contractuels risquent de bousculer les logiques de l’emploi en vigueur dans les pays.

 

 

Par Laure Barillon, Altavia Nativ & Thierry Strickler, Altavia Watch 

 

Sources : 

https://www.chargedretail.co.uk/2020/03/30/amazon-staff-to-strike-until-the-building-gets-sanitized-after-another-employee-contracts-virus/

https://www.chip.de/news/McDonalds-und-Aldi-arbeiten-zusammen-Das-hat-sich-jetzt-in-den-Filialen-geaendert_182574920.html

https://www.chip.de/news/Damit-Supermaerkte-geoeffnet-bleiben-McDonalds-und-Aldi-machen-gemeinsame-Sache_182563577.html

https://www.theverge.com/2020/3/27/21197699/lyft-amazon-coronavirus-ridership-decline-job-referral-warehouse-grocery-delivery

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-03-27/amazon-teams-up-with-lyft-to-recruit-drivers-for-deliveries

https://www.ecommercemag.fr/Thematique/retail-1220/Breves/Covid-Carrefour-associe-Uber-Eats-livrer-consommateurs-348428.htm?&utm_source=ecv_01_04_2020&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter

https://korii.slate.fr/biz/chine-entreprises-covid-19-partage-main-oeuvre-flottes-travailleurs-location-libre-service?utm_source=La+kotiidienne&utm_campaign=848f55fc77-EMAIL_CAMPAIGN_2020_03_30_09_16&utm_medium=email&utm_term=0_bcc0e283b6-848f55fc77-131863525

 

 

Abonnez-vous à notre Newsletter





Altavia Watch

FR EN IT CS


Blog Altavia
FR EN