Intermarché modifie la recette de 900 produits pour Yuka

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour répondre au profond besoin de transparence des clients et à leur volonté de mieux manger, Intermarché a décidé de modifier la recette de 900 produits. Objectif : obtenir de meilleures notes sur Yuka. Une annonce importante dans le monde du retail alimentaire.

 

Créée en janvier 2017, Yuka compte déjà 11 millions d’utilisateurs, scannant chaque jour les codes-barres de 3 millions de produits alimentaires. Une application phénomène, devenue incontournable. D’après une étude OpinionWay pour Alkemics, un Français sur six a déjà téléchargé l’application Yuka sur son smartphone. Et d’autres applications basées sur le même principe existent (Système U, C’est Qui le Patron, UFC Que choisir, ont eux aussi lancé un « mee too » de Yuka !). Pas moins de 20 % des clients utilisent aujourd’hui une application conçue pour les consommateurs, au moment de faire leurs courses.

 

L’impact sur les achats ? Enorme. Thierry Cotillard, président d’Intermarché déclarait récemment sur France Inter « Deux tiers des Français qui utilisent Yuka ont, depuis douze mois, décidé d’abandonner une marque ou un produit (…) En tant que distributeur, il est essentiel d’être pro-actif pour avoir les produits les mieux notés possibles ».

 

Car la crainte pour les retailers est bien de voir les clients bannir les produits de leurs marque propre, au profit de ceux recommandés par l’application. Sous la note de 50 sur 100, l’application propose en effet automatiquement une alternative mieux notée.

 

 

Participer à la « food revolution »

Bousculés par les clients mais aussi par les offres alimentaires du e-commerce, des circuits courts ou encore des réseaux spécialisés, les acteurs du retail alimentaire se devaient de se repositionner. La « food revolution » se fera avec eux. Et en partie grâce à eux ! Pour accompagner ce mouvement sociétal, leurs stratégies sont multiples : certains font l’acquisition de réseaux spécialisés, d’autres mettent au point des campagnes de communication et des signalétiques dédiées en magasin, d’autres encore lancent des applications mobiles inspirées de Yuka.

 

 

Intermarché adopte une stratégie unique

Seul retailer à disposer d’une capacité industrielle alimentaire sur le marché français, Intermarché a les moyens de changer son offre alimentaire. Et c’est ce qu’il compte bien faire. Pour obtenir de meilleures notes sur l’appli Yuka, 900 recettes de ses produits de marque distributeur seront changées ; 142 additifs potentiellement nocifs seront retirés. Adieu glutamate, dioxyde de titane ou encore carbonates de magnésium ! Un signal fort envoyé à tous les clients soucieux d’accéder à une alimentation plus saine et un excellent levier pour retisser avec eux un véritable lien de confiance.

 

 

Thierry Strickler, Retail Market Intelligence Lead chez Altavia.