[#LaNews] Carrefour & DejBox

Carrefour achète DejBox

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

L’offensive du groupe Carrefour dans l’e-commerce alimentaire se confirme, avec le rachat de Dejbox, spécialiste de la livraison de déjeuners pour les salariés d’entreprises situées en zones périurbaines.

Début janvier, Carrefour annonçait le rachat de la start-up DejBox, à hauteur de 60%. Fondé en 2015 par les entrepreneurs Adrien Verhack et Vincent Dupied, DejBox se définit comme une cantine digitale, destinée aux salariés des entreprises situées en périphérie urbaine, qui ne bénéficient pas d’un système de restauration collective. Un B2E (« business to employee ») qui concernerait pas moins de 10 millions de salariés !

 

En passant commande sur la plateforme chacun peut recevoir au bureau sa box déjeuner, préparée chez des traiteurs et restaurants partenaires, pour le prix d’un ticket restaurant. Les frais de livraison sont offerts.

 

Présente à Lille, Lyon, Paris, Bordeaux, Nantes et Grenoble mais aussi dans des centaines d’autres villes et communes environnantes, Dejbox livre, chaque mois, plus de 400.000 repas.

 

Carrefour accroît sa présence dans le e-commerce alimentaire 

Avec le rachat de Dejbox, Carrefour confirme sa volonté de devenir un acteur important du marché de la livraison de repas, en pleine effervescence. Déjà, en mars 2018, le Groupe avait pris une participation majoritaire au capital de la start-up Quitoque, spécialisée dans la livraison de paniers-repas à cuisiner à domicile.

 

Carrefour a en effet pour objectif d’accroitre sa présence dans le e-commerce alimentaire, à hauteur de 20 % d’ici 2022 sur le marché français. « Cette acquisition, qui reflète la volonté de Carrefour de devenir le leader de l’e-commerce alimentaire, est stratégique », a ainsi déclaré Amélie Ouéda-Castera, directrice du digital et de l’e-commerce chez Carrefour, citée par le Figaro. « Elle va nous permettre d’investir le segment en forte croissance de la livraison de repas avec une offre axée que la qualité et accessible à tous ».

 

La livraison à domicile : un marché en pleine croissance

Une acquisition en effet stratégique, lorsqu’on sait que les Français aiment de plus en plus manger hors de chez eux. En 2017, pas moins de 10 milliards de repas (un repas sur cinq !) ont été pris hors domicile. Un bouleversement dans les comportements alimentaires qui peut s’expliquer par la volonté de gagner du temps et de consommer frais et sain, l’individualisation de la consommation ou encore la démultiplication des moments consacrés à la prise de repas.

 

L’enjeu est donc de taille pour les acteurs de la distribution alimentaire, dont les parts de marché sont de plus en plus grignotées par les entreprises dédiées à la livraison à domicile.