Responsabilité sociétale des entreprises : Altavia atteint le niveau Advanced du Global Compact

Global Compact

 

Signataire du Global Compact des Nations Unies depuis 2008, Altavia a atteint cette année le niveau Advanced, qui représente le standard de performance le plus élevé en matière de responsabilité sociétale des organisations.

Catherine Rehbinder, Directrice RSE du groupe, nous en dit plus sur ce fort engagement responsable et les actions concrètes qui seront menées à bien pour le consolider.

 

Qu’est-ce que le Global Compact et quelles sont ses missions ?

Le Global Compact a été initié en 2000 par Kofi Annan, alors Secrétaire général des Nations Unies, avec pour objectif l’adoption volontaire, par les entreprises, d’une démarche de progrès responsable, en les invitant à intégrer dans leurs stratégies et leurs activités dix principes fondamentaux relatifs aux Droits Humains, au Droit du Travail, à l’Environnement et à la Lutte contre la Corruption. Elles devront également faire la promotion de ces principes au sein de leur écosystème. Aujourd’hui, le Global Compact rassemble pas moins de 9 700 entreprises dans 170 pays, dont 1 200 en France.

 

Quand le groupe Altavia a-t-il intégré ce mouvement ?

Altavia a rejoint le Global Compact en 2008, sous l’impulsion de son Fondateur et Président directeur général, Raphaël Palti. Depuis maintenant dix ans, nous communiquons chaque année nos engagements et progrès en termes de responsabilité sociale et environnementale en publiant, sur le site du Global Compact de l’ONU, notre COP (NDLR : Communication On Progress).

 

Cette année, nous avons atteint le plus haut niveau de différenciation du Global Compact : le niveau Advanced. Seulement 8% des entreprises qualifient aujourd’hui leur COP au niveau Advanced dans le monde, dont 84 entreprises françaises à fin 2017. Nous sommes fiers de faire partie des signataires du Global Compact les plus avancés !

 

Qu’est-ce que l’atteinte du niveau Advanced implique concrètement pour Altavia, en termes d’engagements ?

Outre la publication annuelle des actions que nous menons en faveur des quatre thèmes du Global Compact, nous sommes tenus de communiquer sur la mise en œuvre de 21 critères avancés liés à la stratégie, la gouvernance, l’engagement des parties prenantes (NDLR : toutes les personnes ayant un intérêt dans les activités de l’entreprise : salariés, clients, fournisseurs, actionnaires, associations), la mise en œuvre des principes dans notre chaîne de valeur et la transparence. Cette année, nous avons également partagé dans notre COP, notre contribution aux objectifs de développement durable de l’ONU, ou ODD, adoptés en 2015 par les Nations Unies. Ils sont le fondement d’un plan d’action qui a pour ambition, d’ici à 2030, de transformer radicalement nos sociétés en assurant une transition vers un développement juste et durable.

 

Nous sommes aussi dorénavant dans l’obligation d’être évalués par un tiers extérieur. De ce fait, nous avons passé un « oral » devant le club des pairs Global Compact Advanced, qui a pu évaluer notre démarche et valider notre niveau. Un niveau qui sera consolidé à condition que nous mettions en place le plan d’action que nous avons proposé.

 

Quelles actions allez-vous mener dans le cadre de ce plan d’action ?

Les deux maître-mots du plan d’action du groupe Altavia sont la transparence et les achats responsables.

 

D’une part, nous allons mettre en place un reporting RSE, par le biais duquel nous allons mesurer l’impact de nos actions sur l’environnement, le capital humain et la société et ce, à l’échelle internationale, puisque le groupe Altavia est aujourd’hui présent dans 30 pays.

 

D’autre part, nos actions se focaliseront sur les achats responsables, qui représentent une problématique clé pour le groupe. Il est primordial pour nous de veiller à ce que notre chaîne d’approvisionnement applique les principes du Global Compact en matière Droits de l’Homme, de droit du travail, de respect de l’environnement et d’éthique des affaires.

 

Plus globalement, Altavia doit, dans les mois qui viennent, renforcer sa stratégie RSE en impliquant davantage ses parties prenantes. Cela se concrétisera, entre autres, par la possibilité prochaine, pour tous, de commenter notre COP, qui sera mise à disposition sur le site Web du groupe.